Exposition

Accueil / Liste des expositions / Galerie Creuzevault signes et gestes

1975 - Galerie Creuzevault signes et gestes

Henri Creuzevault fut un homme doté du pouvoir de séduire par ses silences. Qu'il compensait ou soulignait par un sourire à peine avoué. Où l'on pouvait lire quelque chose de narquois ou plutôt le refus de trop montrer sa tendresse. C'était un homme qui pensait par son coeur. Et donnait à ses choix des exclusives de passion. Parce qu'il menait son entreprise de marchand non en fonction de quelque étude préalable de marché, ce qui en aurait assuré l'efficacité, si l'on croit aux vertus du marketing, mais n'aurait pas donné à l'ensemble de son travail cette sorte de cohésion, de logique, par quoi je vois un homme se définir.

Le surréalisme, mais surtout Germaine Richier et Kijno, furent des étapes vécues au nom de l'amitié. Autour d'elle, à partir de ces pôles, s'organisait une prospection qui avait les audaces de la curiosité. Grâce à des expositions à thème que j'eus le plaisir rare et l'honneur d'organiser avec lui (« table d'orientation pour une sculpture d'aujourd'hui » qui aurait pu s'appeler la table des matières puisqu'il s'agissait d'un groupement de sculpteurs contemporains à partir des matériaux dont ils usaient, et la série des « portraits ») il pouvait, comme il aimait tellement à le faire, confronter telle oeuvre prestigieuse dénichée chez un collectionneur et telle oeuvre qui n'offrait que des promesses.

Il restaurait des châteaux sans avoir l'air d'y prêter attention, je veux dire sans ostentation, comme une chose allant de soit. On découvre de vieilles pierres qui parlent des grandes heures du passé, on les redresse, on leur redonne vie. Il rêvait de créer un lieu de rencontre. L'amitié était au centre de ses préoccupations. J'étais le critique débutant, il était le marchand prestigieux. La confiance de l'un rencontrait l'admiration affectueuse de l'autre. Un bon travail pouvait alors se faire. J'aime que ce soit en l'honneur d'une présentation des oeuvres de Kijno, notre ami commun, le hérault de l'amitié qu'un hommage soit rendu à Henri Creuzevault de la race de ceux qui pratiquent le commerce de l'art en aristocrate, c'est-à-dire en amateur.

Jean-Jacques Levêque


Cette exposition est faite en hommage à Henri Creuzevault

photos F.Arlotti

Contact

administration@kijno.com

Photos des bandeaux par Alkis Voliotis, voir les photos entières