Carnet Intime

Combas

Combas

Robert Combas a récité ce poème lors des funérailles de Ladislas Kijno

C'est beau d'être un ange !
D'un seul coup l'horizon se réveille
Dix mille trompettes
Sonnent au firmament
La lumière est si intense
Qu'on ne voit plus vrai
Comme l'Éternel quand il débarque
Quand il débarque avec sa cour
Au grand galop
Rien n'est comparable
Mal au cœur
Et la chair de poule
Le mal au coeur
Et la chair de poule
Une sensation de trac
Et un cœur qui bat
Qui bat
Et un cœur qui bat
Sans horizon cardiaque
C'est la vie qui s'installe
Une vie décuplée
Un réveillement merveilleux
Je, je, je, je, je
Le corps vacille
Car la passion des fois
L'emporte sur la raison
Mais la vérité se fixe au sol
Se fixe au sol en variété
Et le monde enfin nous donne
Ses meilleurs fruits
Comment expliquer le fait
De se retrouver dans cet état
Où nul n'a besoin d'arbre de la vérité
Tout cela est clair et limpide
Paramonde
Paranormal
Paraterre
Création illimitée
Une vraie vie
Aux portes du paradis
Le paradis c'est chez nous
C'est chez nous
L'Enfer c'est les autres
Et Tutti Quanti
Quelle misère de retourner sur terre
Quand on la voit d'en haut
Et qu'on savoure l'ivresse
L'ivresse des paysages
Des paysages touffus
Des fleurs
De la mer
Des vagues
Et de l'horizon cardiaque
Des couleurs en explosion
Mon énergie grâce à cette assise
Est énorme
Et à part d'être aveugle
Il en faut de la puissance aujourd'hui
Quand on a bousillé son corps
En particulier ses jambes, son cerveau
Et sa tête
Enlaidi au possible
Grossi
Ou plutôt bouffi
Dix ans, peut-être quinze
À passer son temps libre à discuter
Discuter à des murs
Qui n'ont pas de fenêtres
Ou à lire des livres stériles
Saccageant toutes les heures
Les heures, les jours, les mois, les années
Tout ça à quelques exceptions près
C'est beau d'être un ange.



Source : Catalogue de l’exposition « Peindre à quatre mains. Robert Combas & Ladislas Kijno" au Château de Vascœuil, 29 juin au 27 octobre 2013 (Edition LIENART)

Contact

administration@kijno.com

Photos des bandeaux par Alkis Voliotis, voir les photos entières