Carnet Intime

Accueil / Carnet Intime / Xuriguera Gérard

Xuriguera Gérard

Xuriguera Gérard

Gérard Xuriguera
Ecrivain et critique d’art

Kijno aime à dire que «son art est un art de combat». Se définissant comme un témoin intégré aux temps modernes, rivé aux drames qui l’affligent, il témoigne de sa lutte et de celle de ses semblables, solidaire dans son attitude d’homme et d’artiste.

Né à Varsovie en 1921, Ladislas Kijno commence à dessiner et à peindre des rythmes musicaux, des structures de violons et de violoncelles, échos de l’ambiance dans laquelle se déroule son adolescence. Fixé en France, avec ses parents, dès 1925, il étudie la philosophie, et à la suite d’une longue maladie, décide de se consacrer définitivement à la peinture en 1947.

Venu tôt à la non-figuration, il travaille sur des séries. Son graphisme est souple, accompagné des formes circulaires et des scansions qui rappellent des partitions mélodiques dont l’ordre aurait été perturbé. Puis son langage devient tourmenté, heurté sans perdre son unité. Ses peintures s’édifient comme autant de fragments de discours ne pouvant être perçus que réajustés et interdépendants. Son lyrisme se forge dans une débordante énergie où filtre la véhémence brutale d’une nature entière et passionnée. Parallèlement, il entreprend – en précurseur – de travailler le papier froissé et le soumet à des poussées gestuelles qui le fardent de tracés obscurs, de tiges en équilibre fragile, couronnées des boules noires aux harmonies dansantes. Cette expérience le conduit à la mise en question de la surface plane et lui dévoile une dimension autre qui le rapproche de l’objet et d’un certain concept sculptural.


Source : «Regard sur la peinture contemporaine»  - La création picturale de 1945 à 1983, Arted éditions, Paris, 1963

Contact

administration@kijno.com

Photos des bandeaux par Alkis Voliotis, voir les photos entières