Carnet Intime

Accueil / Carnet Intime / Anne de Kervasdoué

Anne de Kervasdoué

Anne de Kervasdoué

Anne de Kervasdoué
Médecin gynécologue à Paris
Auteur de plusieurs ouvrages de médecine

JE NE SUIS NI ARTISTE, NI POETE MAIS SIMPLEMENT MEDECIN, passionnée de sémiologie, les signes extérieurs exprimés par le corps.

A travers l’œuvre de Kijno, c’est aussi Lad qui m’intéresse.

Mais comment s’exprimer sur une œuvre aussi riche, foisonnante et complexe et sur un personnage qui ne l’est pas moins sans en limiter aussitôt la portée et la puissance?

Au premier regard, la toile s’impose sur le monde affirmatif, comme le personnage chaleureux, volubile, omniprésent, voire tonitruant. Elle séduit ou dérange, elle fascine ou elle exaspère, elle ne laisse jamais indifférent.

C’est la preuve de sa force et du talent de l’artiste.

Si l’œil s’attarde ou se fait plus attentif, il y découvre, non une représentation de la réalité, mais un univers particulier, un univers de signes dans lequel KIJNO nous prend, se prend, en réalité déjà pris. Parmi ces signes aux représentations multiples et variées il est une forme qui prédomine et revient en force, la rondeur.

Les formes arrondies, boules, sphères, cylindres, cônes, bulles, ballons, galets, sont devenues en quelque sorte sa signature. Celui qui a vu une fois une œuvre de Kijno reconnaît toutes les autres, même totalement différentes.

(…) L’œuvre de Kijno est la résultante d’un combat: contre sa propre violence et sa démesure, contre sa sensibilité extrême qui le brûle, contre la maladie qu’il a longtemps côtoyée et la mort qu’il a frôlée, pour la cause qu’il défend. En témoignent les innombrables hommages qui jonchent ses créations: Nicolas de Staël, Nelson Mandela, Pablo Neruda, Gagarine, Galilée, Angela Davis, Fernand Léger, Apollinaire, Gauguin, Atlan … mais aussi le peuple Algérien, vietnamien, la Chine, Tahiti …Les boules communiquent entre elles ou avec l’extérieur à travers des lignes droites, des tunnels, des voies labyrinthiques. Elles renvoient des signes qui sont autant des symptômes ou des messages tantôt éloquents, tantôt imperceptibles au premier regard mais bien présents. Ces boules forment l’Univers de Kijno; ce sont les autres avec lesquels il éprouve le besoin compulsif de communiquer, de partager ses passions. (…)


Source : catalogue de la rétrospective Kijno au Palais des Beaux-Arts de Lille, 2000

Contact

administration@kijno.com

Photos des bandeaux par Alkis Voliotis, voir les photos entières