Carnet Intime

Accueil / Carnet Intime / Farasse Gérard

Farasse Gérard

Farasse Gérard

Gérard Farasse
Professeur des Universités et écrivain
Dans le catalogue de la rétrospective Kijno au Palais des Beaux-Arts de Lille, 2000
Et Presses du Septentrion (Jérôme Vaillant, Université de Lille 3)

(…) Je regarde les tableaux de Kijno. Je cherche des mots pour en parler: je ne trouve guère. C’est que la réponse que se propose à leur sujet ne prend pas la forme du langage mais se manifeste par des gestes. Je ne peux pas rester planté à les contempler: il faut, de toute nécessité, que je fasse quelques pas, que j’esquisse des mouvements – quelques gambades, au moins mentales. Il y a en eux une telle énergie qu’elle nous détourne de nous absorber dans une médiation rêveuse ou de nous réfugier dans un monde imaginaire. La peinture de Kijno, son nom le dit, renvoie à une kinesthésie. Loin d’être des icônes qui momifieraient les objets qu’elles représentent, ces images sont dynamiques; et mettent aussitôt en mouvement. Nous sommes en contact avec des impulsions dont nous voyons les traces et qui nous obligent, par contagion, à refaire les gestes que le peintre à accomplis pour les réaliser.

La peinture de Kijno nous incite à retourner dans le monde et à mettre la main à sa pâte.

A entrer en matière.



Source : catalogue de la rétrospective Kijno au Musée Russe d’Etat Russe de Saint-Pétersbourg, 2006, Palace Editions

Contact

administration@kijno.com

Photos des bandeaux par Alkis Voliotis, voir les photos entières