SON OEUVRE

Accueil / Son oeuvre / Où voir des oeuvres / Château de Vascoeuil


Château de Vascoeuil

Le Château de VASCOEUIL est un bon exemple de “maisons nobles” édifiées en Normandie après la guerre de Cent ans et il est largement ouvert au public.La restauration du Château conduite avec beaucoup d’intégrité est significative et le courant du passé vibre dans chaque pierre sans jamais laisser paraître le témoignage froid d’une gloire effacée.

Dans son état actuel, le Château de VASCOEUIL garde une structure typique des dernières années du XV°s ; les portes en anse de panier, la haute tourelle avec son escalier qui dessert les différents niveaux ; à l’intérieur de belles cheminées. Son homogénéité et sa beauté lui sont données par l’appareillage du rez-de-chaussée fait de grès local. Les ouvertures des façades ont été réalisées au XVII°s pour que la lumière pénètre plus largement.

 

Photo Frédéric Arlotti

 

Classée à l'inventaire des Monuments Historiques, cette " Maison noble " est aujourd'hui un centre d'art renommé et arbore le Label " Normandie Qualité Tourisme ".

Les 560 établissements labellisés Normandie Qualité Tourisme, quels que soient leur type d’activité et le niveau de leurs prestations, affichent le même objectif : vous satisfaire.

De la petite auberge qui vous fera savourer la richesse de notre terroir au site prestigieux, en passant par les campings conviviaux et les musées insolites, nous vous invitons, grâce à notre réseau, à (re)découvir le meilleur de la Normandie.

Chacun d’entre eux a accepté d’être régulièrement contrôlé par des cabinets d’audits, sur la base de grilles comprenant plusieurs centaines de critères.


Source : www.chateauvascoeuil.com

Photo Frédéric Arlotti

Au centre de la Cour d’Honneur, le Colombier, attribut indispensable d’une maison noble, date du XVII°s et possède sa charpente d’origine et un remarquable système d’échelle tournante qui permettait d’accéder aux boulins où nichaient les pigeons.

En brique rouge du XVIIe siècle il est orné d'un décor de briques noires émaillées, disposées en flèche. À l'intérieur, il a conservé sa remarquable charpente.

Le colombier (façades et toitures) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 21 novembre 1985.

 

Photo Frédéric Arlotti

Contact

administration@kijno.com

Photos des bandeaux par Alkis Voliotis, voir les photos entières